Les nouvelles opportunités business du télétravail

Homme marchant devant un magasin fermé en centre-ville

L’installation des cols blancs en télétravail dans les villes périphériques aux Etats-Unis crée de nouvelles opportunités d’affaires

Certaines villes périphériques des grandes métropoles pourraient-elles renaître grâce au télétravail ? C’est en tout cas une des hypothèses qui se profile aux Etats-Unis où de nombreux « white collars », les fameux cols blancs, ont profité de la crise pour « émigrer » vers les banlieues.

Las des grands centre urbains, de leurs coûts prohibitifs, mais surtout voulant profiter des nouvelles opportunités de vivre plus près de la nature et de zone plus agréables, grâce au télétravail, nombre d’entre eux ont donc déménagé et ont commencé à, peut-être, transformer et faire revivre certaines villes périphériques, en déshérence depuis des années.

Pourquoi ? Parce que le télétravail est une pratique vouée à perdurer après la crise du Covid pour une partie de la population et que celle-ci va désormais chercher à consommer et à pratiquer des loisirs près de chez elle.

Il y aurait donc de nombreuses opportunités à explorer dans ces villes qui, en France, serait l’équivalent de grosses bourgades interconnectées entre elles et avec les grands centres urbains par des transports efficaces… Dans le Nord, que je connais bien, je pense à des villes comme Armentières, Roubaix, peut-être Lens… et il doit bien y avoir un équivalent dans les autres régions de notre si beau pays.



En quoi cela nous concerne-t-il ?

Eh bien, parce qu’il existe sûrement déjà des modèles de distribution, à la fois de produits et de services, pour tous ces nouveaux travailleurs à distance, d’autant que l’on parle, à priori, d’une population aisée avec d’importants moyens financiers.

C’est ce que révèle un article fort intéressant de Wired qui montre que cette tendance, encore non affirmée, est bel et bien à l’oeuvre au pays de l’Oncle Sam. Tendance qui pourrait créer de nouvaux gisements de création de valeur, un peu comme je l’avais suggéré dans mon article : Une nouvelle vague B2B qui pourrait faire des émules.

Par exemple, la réouverture de nombreux magasins fermés, en nouveau centres de coworking à temps partiel ou bien même la création de nouveaux services de livraison de proximité… beaucoup de choses semblent à imaginer, mais une des plus intéressantes est sûrement l’exploitation et la mise en commun de surfaces immobilières aujourd’hui sous-exploitées.

Article à lire sur Wired : The WFH Exodus Creates an Opportunity for Small Cities

Photo par Dyana Wing So

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *